Icon Diamond Question Tail Left Question Mark Arrow Left Arrow right Whatsapp Messenger Facebook Link Linkedin Twitter Discord Cross Cross thin Cookies Search Clock Touch Play Play Burger Top Arrow Instagram Cookies

Comment créer un jeu informatif pour des non-joueurs

Un groupe difficile à atteindre si on n'a pas les codes.

6 min
video game animal crossing

Dans cet article, nous allons voir comment vous pouvez concevoir un jeu informatif accessible qui aidera les non-joueurs à s'informer sur votre sujet tout en s'amusant.

Proposer des récompenses qui vont au delà de la simple promesse de jouer

Les non-joueurs cherchent plus que la simple promesse du jeu, quoi de plus ? La réponse est simple : Tout ce qui fait appel à leurs intérêts. Si vous pouvez exploiter ces centres d'intérêt et les rendre interactifs, vous pouvez créer quelque chose qui les séduira. La clé est de savoir quels sont ces intérêts et comment les traiter.

Dans le cadre d’un jeu informatif, votre public habituellement non-joueur est à la recherche de connaissances. Le jeu devient alors un canal de diffusion menant à des informations. Pour les joueurs il doit être assez fun pour donner l'envie d’avancer et d’en apprendre davantage et pour les non-joueurs il doit rester assez simple pour pouvoir dérouler les contenus d'information sans se sentir prisonnier d’un contenu qui nous déplaît.

Knowledge is power

Utiliser des repères visuels et sonores

La plupart des gens se repèrent mieux dans l’espace et apprennent mieux lorsque plusieurs de leur sens sont mis en éveil, et cela est particulièrement vrai pour les joueurs qui ont des difficultés d'apprentissage ou des déficiences cognitives. En fait, des études ont montré que la combinaison d'informations visuelles et auditives peut améliorer la rétention d’information jusqu'à 450%.

Alors, comment s'y prendre ? Nous pouvons commencer par donner à nos joueurs des repères visuels qui leur indiquent les actions qu'ils doivent entreprendre et des feedbacks sonores clairs lorsque les tâches à effectuer sont remplies. L'avantage est double, il facilite l'accessibilité des jeux pour les non-joueurs et facilite la mémorisation pour tous.

shadow of war

Implanter un système de coopération pour faciliter l’apprentissage

Comme pour apprendre n’importe quelle compétence, il est plus simple de le faire accompagner. Pour soutenir les non-joueurs dans leurs aventures, rien de tel qu’un acolyte. Les jeux en coopération poussent à un soutien mutuel et permettent aux plus néophytes de progresser rapidement sous la houlette d’une personne plus expérimentée.

Dans votre jeu, cela peut aussi rendre plus fun la transmission d’information et sa mémorisation. Les connaissances apprises via les actions d’autres joueurs peuvent être retenues plus efficacement que lorsque l'on fait ces actions nous même, c’est ce qu’on appelle le “social learning”. Aussi une étude psychologique de Keith Sawyer a démontré qu’il était plus efficace d'apprendre en groupe que seul. Des résultats à prendre en compte dans le développement de votre jeu.

it takes two boosfight
Nouveau call-to-action

Fuire les contrôles hérités des jeux à succès.

Si vous créez un jeu pour les non-joueurs, il y a de fortes chances que votre public cible n'ait jamais pris une manette ou même téléchargé une application. Tout le monde n’a pas passé ses journées sur Call of Duty étant lycéen. La maîtrise d’une manette ou du combo clavier/souris demande une certaine dextérité qui s’apprend. L’apprentissage des contrôles étant l’un des premiers contacts qu’un joueur fait avec le jeu, il se doit d’être accessible aux non-joueurs.

Préférez des contrôles simples à la souris pour un portage facile sur mobile. Évidemment cela va restreindre la gamme de types de jeux adéquats pour votre expérience, celle-ci sera plus calme, plus dirigée, ce qui n’est pas forcément une mauvaise idée pour un jeu informatif.

gabriel knight

Créer des jeux web sur desktop ou mobile

Rien de plus de frustrant qu’une mise à jour inopinée ou un accès compliqué à un jeu. Facilitez vous la tâche et celle de vos joueurs en proposant des jeux accessibles à tous sur le web en version desktop et mobile. Cela vous évitera des abandons rapides face à la peur d’une longue installation.

Les non-joueurs se retrouvent plus facilement sur des applications basées sur le web. Elles ne nécessitent pas d’installation, elles ne sont pas soumises à des limites systèmes strictes et sont plus facilement accessibles et partageables en ligne. Des avantages non-négligeables pour la diffusion de votre expérience informative.

coastal world

Les informations à retenir :

  • Ne prenez pas exemple sur des jeux à succès en vous disant qu’ils sont accessibles, ils sont souvent conçus pour des joueurs expérimentés.

  • Mettre en avant l’information vous poussera à prendre des décisions pour faire un jeu plus calme et accessible pour les non-joueurs.

  • L’accessibilité est aussi technique, tâchez de créer un jeu qui ne soit pas trop complexe à installer.

Nouveau call-to-action