Icon Diamond Question Tail Left Question Mark Arrow Left Arrow right Whatsapp Messenger Facebook Link Linkedin Twitter Discord Cross Cross thin Cookies Search Clock Touch Play Play Burger Top Arrow Instagram Cookies

Quel style 3D est le plus adapté à votre format de communication ?

Le grand jour est arrivé, vous souhaitez mener votre première campagne de communication intégrant de la 3D. Il s’agit désormais de parler esthétique.

5 min
5 min
style 3D

On distingue plusieurs niveaux de complexité dans les créations 3D, du plus basique : le low poly au maillage clairement visible jusqu’au photoréalisme. Chaque niveau de détail a ses avantages et ses inconvénients.

Le low poly : simplifier vos messages

Le low poly comme son nom l’indique définit des modèles constitués d’un faible nombre de polygones. Ils sont légers, faciles à intégrer dans vos expériences et faciles à charger sur le web. Ils permettent de réaliser des expériences fluides sur un navigateur, en AR ou en VR et pour un maximum de machines. Ils peuvent paraître enfantins au premier coup d'œil, mais un artiste 3D expérimenté saura leur donner un style bien à eux.

Avec un look low poly vous allez devoir vous concentrer sur l'essentiel. Vous demandez quels sont les éléments nécessaires pour représenter telle scène ou personnage ? Qu’est ce qui définit mon projet ? Un exercice franchement difficile mais précieux pour éclaircir sa pensée et son message de communication. Vous pouvez aussi vous servir de pictogrammes, des designs simples et reconnaissables par votre public. Pour 75% des consommateurs le logo d’une marque est ce qui la rend le plus reconnaissable, c’est l’occasion d’appliquer cette information à la 3D.

cowool bright

C’est pour mon projet de communication si :

  • J’ai besoin que ma création soit jouée sur le web.

  • Je dois exposer des idées simples, symboliques.

  • Je n’ai rien contre des représentations ludiques, jeu, cartoon.

Nouveau call-to-action

Une modélisation de définition moyenne : plus d’immersion

Si vous êtes du genre à être dans le compromis, partez sur des modélisations moyennes, non pas par leur look mais par leur complexité. N’imaginez pas réaliser des modélisations photoréalistes avec un nombre contenu de polygones mais vous pouvez laisser aller votre créativité et proposer des looks originaux. Une modé de moyenne définition pour permet aussi d’éviter l’écueil de ce qu’on appelle la “Vallée de l'Étrange" une théorie développée par le roboticien japonais Masahiro Mori. Cette théorie soutient que plus un robot a l’air humain, plus ses défauts nous semblent monstrueux. Un problème qui ne se pose pas lorsqu’on ne cherche pas le réalisme.

Avec des modélisations sans contraintes de réalisme ou de sobriété vient une contrainte de look. Vous allez devoir faire preuve d’imagination pour sortir du lot.

sopra bright

C’est pour mon projet de communication si :

  • Je veux un style 3D qui se distingue des autres.

  • Je veux faire un motion en 3D, ou une expérience immersive.

  • Je veux raconter une histoire avec des éléments qui s’approchent de la réalité.

Nouveau call-to-action

Le photoréalisme : représenter le réel

Pour les plus ambitieux d’entre vous, vous pourrez choisir de partir sur une création 3D photoréaliste. A vous la qualité Marvel mais attention aux contraintes qui peuvent être lourdes.


Ce niveau de réalisme promet des modèles lourds, des temps de téléchargement de vos expériences plus longs pour votre public et surtout un sacré paquet de temps (et d’argent) passé en production.


Ce niveau de détail est particulièrement apprécié dans le secteur de l’immobilier. Une étude de Matterport soutient que 95% des gens sont plus susceptibles d’appeler pour des biens avec une visite virtuelle 3D.

Certaines techniques de production innovantes permettent de faciliter cette tâche : la capture photogrammétrique permet de reconstruire en 3D des objets (voir des pièces, bâtiments, villes etc) pris en photo sous toutes les coutures. Pour la capture de personne en 3D, des rigs d’appareils photo existent et permettent également des modélisations de haute qualité.

McDonalds restaurant bright

C’est pour mon projet de communication si :

  • Mon contenu va être joué sur un ordinateur (évènement, salon…) : j’ai peu de contraintes techniques.

  • J’ai le temps et les moyens de mes ambitions.

  • J’ai vraiment un besoin de représenter le réel (patrimoine, espace retail, stand…).

Les informations à retenir :

  • Avant de vous lancer dans la modélisation il est important de connaître ses capacités de production et ses besoins techniques.

  • Même avec un budget illimité une modélisation photoréaliste n’est pas toujours la solution idéale notamment pour les humains.

  • Pour pouvoir visualiser et comprendre en un coup d'œil un message une modélisation low poly peut être plus claire et percutante.

  • Une modélisation de moyenne définition peut être un compromis idéal pour faciliter la distribution et ne pas rogner sur l’immersion.

Nouveau call-to-action